Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Obsolescence programmée des produits : mythe ou réalité ?

L’obsolescence programmée (aussi appelée « désuétude planifiée ») est un ensemble de procédés visant à diminuer la durée de vie ou d’utilisation d’un produit afin de susciter son remplacement plus rapide. De nombreuses expériences révèlent cette réalité et nous montrent que, sans diaboliser à l’extrême, le phénomène non seulement existe mais qu’il est même assez fréquent.

 – Une imprimante qui s’arrête à la millième impression, un smartphone impossible à réparer ou une chaussure de sport bon marché dont la semelle s’use très vite sont des déconvenues assez courantes.

-Il existe aussi des exemples beaucoup plus subtils d’obsolescence programmée, par exemple : J’avais une imprimante professionnelle très solide qui fonctionnait à merveille avec mon vieux PC. Ayant du remplacer ce dernier par un ordinateur portable plus performant, j’ai découvert avec stupeur que le fabricant n’avait pas de logiciel pilote correspondant. En conséquence, j’ai du racheter une imprimante toute neuve pour le même usage.

– l’obsolescence programmée par le design et la mode, savamment entretenue par la publicité, nous concerne Tous.  La célèbre Ford T a été détrônée par les voitures de General Motors plus au goût du jour. Qui veut risquer d’apparaître ringard alors que tous ses amis ont déjà le dernier Iphone, le pantalon à la mode ou la paire de lunettes rectangulaire ou ronde.

– La dernière sortie de l’I phone 5 illustre encore une fois cette réalité sous un autre angle Un véritable scandale puisque tout nouvel acheteur se voyait inévitablement obligé de changer le chargeur, l’ancien ayant été rendu inopérant. Ce qui montre encore l’inépuisable imagination de certains fabricants pour faire du chiffre.

-Enfin,  pour en savoir plus, nous vous invitons a aller voir  sur wikipédia d’autre exemples significatifs et éloquents ( cliquez ICI).

Loin de nous d’accuser tel ou tel fabricant d’être un abominable calculateur mais, il faut bien reconnaître que la plupart sont contraints de suivre certaines dérives de l’économie de marché.
Alors que la planète se meurt, qu’elle croule sous les déchets de toutes sortes, il nous faudra bien envisager rapidement de sortir de cette situation.

Le gouvernement actuel représenté par son ministre de la consommation, Benoît Hamon, s’est engagé à lutter contre l’obsolescence programmée. La législation est quasiment inexistante, à part pour les ampoules.
Ne pourrait-il pas y avoir d’autres mesures à entreprendre officiellement à grande échelle ? Par exemple :

-Les pouvoirs publics pourraient diffuser des spots pédagogiques incitant les consommateurs à acheter durable. Dans cette catégorie, on pourrait y trouver les appareils ménagers tels que les machines à laver, lave-vaisselle, réfrigérateurs. Il suffirait d’expliquer au consommateur tous les avantages et lui montrer comment devenir ainsi un éco-citoyen responsable.
Aller encore plus loin que le label « blue angel » qui s’intéresse à la durée de vie des produits. Il faudrait encourager les fabricants à revenir aux produits réparables et augmenter la durée de vie des pièces de rechange. A côté des coordonniers de proximité, on pourrait trouver d’autres professions artisanales liées à la réparation.

Reconnaissons aussi que ce n’est certainement pas un mythe quand on regarde l’augmentation dramatique des déchets électroniques qui viennent se rajouter dans nos décharges et polluent gravement les sols. Même s’il faut reconnaître les efforts faits ces toutes dernières années pour en recycler un peu.
Que dire encore des containers entiers de matériels usagés qui partent vers l’Afrique ou l’Inde. Le Royaume Uni, la France et l’Allemagne sont les principaux pays exportateurs de déchets électroniques vers l’Afrique (cliquez ICI) alors que ces pays sont eux-mêmes pollueurs !

C’est ce qui nous permet d’affirmer que l’obsolescence programmée des produits est belle est bien une réalité. En prendre conscience pourrait nous aider à la rendre le plus rapidement possible désuète. Le consommateur a les moyens s’il le désire de faire pencher la balance du bon côté.

Pour en savoir plus :

-A lire sur site Novethic

-Cliquez aussi  ICI

-Vous pouvez aussi visionner cette vidéo You Tube « la mort programmée de nos appareils », une émission d’Antenne 2

– A lire aussi sur Médiapart

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 23 novembre 2012