Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Une micro-algue d’exception: L’AFA KLAMATH

Photo lac Klamath supérieur Wikipédia – Depuis quelques années on apprécie beaucoup les algues comme la spiruline, la chlorella. Elles sont utilisée à grande échelle dans le monde entier. Pourtant, dans le sud de l’Orégon à une altitude de 1400 mètres, une petite merveille de la nature, une autre algue microscopique, se développe dans le lac Klamath.

C’est dans le creuset des montagnes Cascades que ce lac coule des jours tranquilles à l’abri de toute pollution.
Le lac formé depuis plusieurs millions d’années a survécu à de nombreuses ères glacières. Depuis des millénaires, le lac recèle une fantastique couche de sédiments riches en minéraux qui servent de nourriture à cette algue microscopique qui est actuellement l’aliment le plus riche connu sur toute la planète : l’AFA KLAMATH.

Les premières découvertes

Depuis sa première utilisation comme complément alimentaire dans les années 1980, des témoignages ont afflué pour attester des propriétés curatives incroyables de cette algue d’eau douce. Pourtant, pendant presque deux décennies, aucune étude ne fut entreprise pour attester le bien fondé de ces observations.

En 1995, un programme de recherches fut mis en place afin de mieux comprendre comment agit L’Afa Klamath sur la santé du corps.
Là, les surprises furent grandes et les témoignages pouvant être appuyés sur dossier médical furent envoyés à un groupe de médecins chercheurs de l’Université de l’Illinois.

Cette approche révéla que cette plante peu ordinaire pouvait offrir des bienfaits dans les cas de déficiences immunitaires, rhumes et grippes, infections virales mais aussi déficit d’attention, dépression, fatigue chronique, fibromyalgie.

On peut retenir enfin que l’effet de l’Afa Klamath booste le système immunitaire, nerveux et apaise toute forme d’inflammation.

Elle dépollue le corps

La membrane cellulaire est composée d’une substance proche du glycogène ce qui la rend assimilable à 95%, contrairement à la chlorella dont la membrane cellulaire est composée de cellulose qui la rend difficilement assimilable.

Depuis quelques années, de nombreux naturopathes se sont polarisés sur la dépollution des métaux lourds avec la chlorella mais le mécanisme par lequel cela se fait n’est pas sans poser des problèmes. Certes, la chlorella absorbe les métaux indésirables avec sa membrane inassimilable, mais elle va créer un phénomène de ballonnement et de gaz indésirables qui rend ce processus peu attrayant pour tous. D’autant plus que la prise de chlorella doit être progressive et rebute pas mal de candidats à la dépollution du corps.

Une dépollution par la klamath efficace et agréable tout en douceur

Les métaux lourds ont tous tendance à se déposer dans les tissus, les empoisonnent, ralentissent et perturbent leurs fonctions notamment dans le foie et les reins mais pire encore : le cerveau.

L’afa klamath débarrasse le corps de ses métaux lourds par l’ensemble des polysaccharides très actifs et sa haute teneur en chlorophylle et une présence de superoxyde dismutase.

Une méthode de détoxination renommée est celle du docteur Klinghart qui se compose d’un mélange de coriandre, d’ail des ours et de chlorella.
Cependant, actuellement, des expériences entreprises avec la klamath prouvent que celle-ci réalise le même travail à un dosage dix fois moindre et que de surcroît elle va déloger non seulement les métaux lourds dans les tissus et organes mais aussi le cerveau alors que la chlorella n’agit que dans l’intestin. Cette différence est de taille car, comme nous l’indiquions, la membrane de la chlorella est composée de cellulose totalement indigeste ce qui fait de cette algue un produit peu nutritif et ce n’est en aucun cas le fait de la klamath.

Une incroyable richesse nutritionnelle

L’Afa klamath possède un très grand nombre de nutriments indispensables comme c’est le cas pour la spiruline, mais à la différence de celle-ci, elle en contient des quantités phénoménales !

 

1) Des protéines : l’afa klamath en possède entre 65% et 70%. Elles sont de faible poids moléculaire, donc directement assimilées. Ces protéines contiennent tous les acides aminés et surtout les plus essentiels. A noter une quantité importante de glutamine dont les effets sur le tube digestif sont plus largement prouvés.

2) Des vitamines à foison : ce dont on est certain c’est, qu’en fait, la vitamine B12 s’y trouve vraiment et c’est bien le seul végétal qui peut se vanter d’en recéler de manière très assimilable.
référence scientifique (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20108213).  l’Afa Klamath est en fait bien plus riche en vitamines que toutes les spirulines trouvées sur le marché.
Elle comprend la gamme complète des vitamines dont la vitamine E (280 mcg/g) et toutes les vitamines du groupe B, avec les vitamines B3 (4 000 mcg/g), B1 (250 mcg/g), B9 (40 mcg/g), B5 (1,55 mg/g) et, en particulier, une haute teneur en vitamine B12 sous forme assimilable (1 mg/g). Cette dernière est reconnue essentielle à la multiplication cellulaire. La biodisponibilité de la vitamine B12 issue de microalgues est encore un sujet controversé, mais une étude menée par l’équipe du Dr Scoglio de l’Association végétarienne italienne, a montré que la vitamine B12 de la Klamath est beaucoup plus biodisponible que celle d’origine synthétique.

3) Plus de 70 minéraux et oligo-éléments sont présents au cœur de l’Afa Klamath. Riche en calcium qu’on y trouve abondamment, elle assure une bonne fourniture en fer. Le plus surprenant c’est que l’on a absolument tous les oligo-éléments indispensables à la vie cellulaire y compris les plus rares comme le germanium et le vanadium.

4) Elle possède en son sein le plus parfait équilibre en caroténoïdes à savoir :
L’alpha et le gamma carotène, mais aussi les principales xanthophylles, telles que la lutéine, la zéaxanthine, l’astaxanthine, la cantaxanthine et le lycopène. Les études ont démontré que seul ce spectre complet à l’état naturel présente l’action antioxydante la plus puissante par rapport au β–carotène de synthèse.

5) Les pigments comme la chlorophylle , les polyphénols et l’AFA phycocyanine sont représentés en très grande quantité.

6) C’est la plus grande source d’oméga 3 végétal connu à ce jour avec un taux de 45% dont on n’ignore plus les bienfaits.

7) Les phycocyanines qui représentent environ 10% du poids sec de l’algue. Ce sont des pigments bleu-vert qui offrent des qualités anti-inflammatoires très importantes avec en plus un effet neuro protecteur important des membranes cellulaires.

8) Une quantité impressionnante de phényléthylamine qui joue un rôle incroyable au niveau cérébral en activant la formation de dopamine. C’est comme cela qu’on explique que les consommateurs de l’Afa Klamath décrivent depuis le début des expérimentations des effets heureux sur l’humeur et la clarté mentale. Des études cliniques ont montré des effets significatifs de cette plante sur la dépression, l’anxiété et la fatigue nerveuse.

 

 

Elle restaure le bien-être mental

C’est peut-être l’aliment « miracle » pour le cerveau car il contient tous les éléments nutritifs appropriés pour alimenter les nerfs. Ce sont les minéraux, vitamines, surtout les B, les acides aminés précurseurs des neurotransmetteurs. Ils agissent d’une façon efficace et précieuse car ils sont dans une proportion correspondant aux besoins du corps. Bien entendu, l’acide animé qui se détache est la phényléthylamine produite par le cerveau et connue pour ses facultés d’améliorer l’humeur

Elle joue un rôle contre les dépressions

C’est aussi un puissant agent antidépresseur. La synthèse de ce neuro modulateur se fait à partir de deux autres acides aminés, la phénylalanine et la tyrosine. On peut affirmer qu’une liste impressionnante de troubles nerveux profiteront de l’ensemble de ces ingrédients nutritionnels : la dépression, le déficit d’attention, l’hyperactivité des enfants, les troubles du comportement et de l’humeur, la fatigue nerveuse, le burn out (épuisement nerveux) les troubles de la mémoire, les séquelles des traumatismes crâniens.

Elle régénère le cerveau

Considérant l’action inédite de cette minuscule algue qui assure la fluidité des membranes cellulaires, lutte contre les radicaux libres, protège de toutes les formes de pollution, combat l’inflammation, stimule la régénération cellulaire, diminue les effets du stress, on ne sera pas étonné de constater des résultats parfois exceptionnels dans la fibromyalgie, la sclérose en plaques, la maladie de Charcot et les maladies neuro-dégénératives contre lesquelles la médecine officielle n’a pas de réponse : Alzheimer, Parkinson, amyotrophie spinale, dégénérescence maculaire de la rétine…

Elle renforce l’immunité

Certains composants de l’algue recèlent un potentiel immunostimulant. La couche la plus externe des cellules d’AFA contient des substances hétéro polysaccharides qui activent la lignée blanche (leucocytes, macrophages) chargée des défenses naturelles. L’AFA a la propriété unique de stimuler la migration des monocytes et des lymphocytes B et T, les cellules tueuses du système immunitaire programmées pour la détection et la destruction des cellules degénérées et des cellules infectées par des virus au sein des tissus de l’organisme. Grâce à sa teneur en phycocyanine, cette algue empêche l’oxydation de l’ADN.

Elle régule le métabolisme

Les diabètes de type 1 et 2 sont nettement améliorés. Outre son rôle dans l’équilibre glycémique, le pancréas contribue à la digestion des protéines. C’est ainsi que dans plusieurs types d’allergies, des molécules de protéines imparfaitement dégradées pénètrent dans le sang, à travers une paroi intestinale poreuse et perméable qui déstabilise le système immunitaire. Les surrénales sont les glandes endocrines les plus sollicitées lors des stress de la vie moderne : stress nutritionnels (carences et intoxications), stress émotionnels, physiques et environnementaux. Elles sont la clef de voûte du système immunitaire, elles gèrent le métabolisme des sucres, des acides gras et des protéines et assurent l’équilibre acido-basique. Un bouleversement de cet équilibre peut entraîner la prolifération de germes et de virus.

Elle lutte contre le phénomène de vieillissement

La présence de la plupart des nutriments essentiels à la vie contribue à restaurer et à équilibrer l’ensemble des métabolismes. C’est un nutriment complet parfaitement assimilé par l’organisme grâce à la synergie de l’ensemble des composants qui agit comme un bio régulateur métabolique. L’AFA redonne de l’énergie physique et mentale, enraye le vieillissement cérébral et la dépression par la présence de phénylethylamine.

Elle permet la production de cellules souches

Suite à l’observation d’effets inexpliqués sur de nombreuses maladies dégénératives, les chercheurs ont postulé que les propriétés régénératrices de l’Afa Klamath seraient dues à une action migratoire similaire sur les cellules souches de la moelle osseuse. Les cellules souches embryonnaires sont pluripotentes et peuvent se différencier pour devenir des cellules spécifiques d’organes ou tissus mais des études ont prouvé que les cellules souches adultes avaient les mêmes propriétés. La L-sélectine un ligand ( molécule qui interagit avec une protéine dans une activité enzymatique) naturel présent dans l’Afa Klamath, mimerait un signal qui favoriserait la libération et la mobilisation de cellules hématopoïétiques ( qui créent et renouvellent les cellules sanguines) à partir de la moelle osseuse, un autre actif ( un polysaccharide) entrainerait la migration des cellules souches de la moelle osseuse est une stratégie de régénération des tissus et favorise les réparations tissulaires endothéliales chez des patients avec traumas. Cet effet de régénération cellulaire et d’activation des cellules souches est obtenu avec 3 à 5 grammes d’algue entière dans l’heure qui suit la consommation.

Quand et comment utiliser l’Afa Klamath ?

  • La dose d’Afa Klamath à titre préventif est de l’ordre de 1 gramme par jour en complémentation préventive, de 2 à 5 g pour la régénération cellulaire et l’effet activateur de cellules souches.
    Dans tous les cas, la prise de phycocyanine en extrait donne des résultats rapides sur les maladies inflammatoires chroniques et auto-immunes – polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite, pathologies ostéo-articulaires, eczéma, psoriasis pour n’en citer que quelques unes.
  • Pour des maladies « sérieuses » la prise d’Afa Klamath se fera à raison de 5 g par jour pendant au moins 6 mois.
  • En prévention d’une infection virale, la prise de Klamath à raison de 1 g par jour, est justifiée. Les maladies auto-immunes, les allergies auront besoin d’une prise de minimale de 2 à 3 g par jour.
    Cependant, retenez la chose suivante : une blessure, une fracture, une régénération cellulaire à l’encontre du vieillissement réclamera le dosage de 5g.

Que penser de l’efficacité de l’afa Klamath ?

L’afa Klamath est une plante très complexe aux origines de la vie !
Ce n’est pas un simple complément alimentaire, c’est un produit de santé naturelle comme on en trouve peu. Elle apporte une information qualitative destinée à permettre l’ouverture de portes nouvelles vers la transformation du corps.
– C’est l’aliment qui présente le profil d’une thérapie globale car il a :

  • 1) Un effet nutritif : sa composition est exceptionnelle avec un profil de 115 nutriments identifiés.
  • 2) Un effet curatif : lié aux divers principes biologiquement actifs ont les propriétés sur l’inflammation, l’immunité, le système nerveux et enfin la mobilisation des cellules sont attestés par des publications scientifiques.
  • 3) Un effet informatif : non quantifiable, il semble davantage lié à la nature qualitative de la synergie des composants qui va créer une dynamique de soutien de la vitalité et d’accélération des processus biologique. L’effet de la synergie des nutriments est de loin supérieur à la quantité de chaque nutriment présent, l’Afa klamath trouve naturellement sa place dans un processus intégratif et dans une approche globale de la santé où une alimentation santé adaptée.

Pour le réseau des magasins diététiques l’Afa klamath est mise à disposition par l’entreprise La Source

Jean-Pierre Vignon, propriétaire de l’entreprise, avec lequel nous nous sommes longuement entretenus est bien conscient d’avoir en main un produit précieux.
Il avoue s’être déplacé pour constater par lui-même la qualité des produits mis sur le marché !

L’afa Klamath serait-elle l’aliment du futur ?

Sûrement, si l’on pense que l’Afa Klamath est un des plus fantastiques stimulants de cellules souches du corps, qui permettent de réparer le corps dans de multiples pathologies…
L’afa Klamath que diffuse Jean-Pierre Vignon est un must de qualité. A tel point qu’il pourra très bientôt la fournir fraîche !
Ce n’est en aucun cas un médicament car elle n’intervient pas pour lutter contre une maladie mais pour stimuler les cellules souches promotrices de santé.

Une vidéo permet d’appréhender en quoi l’Afa klamath est si précieuse :

 

 

Roland Reymondier

 

 

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 13 octobre 2017