Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Sommes-nous carencés en oligo-éléments ?

catalyons (2)La question doit moins se situer au niveau de la quantité d’oligo-éléments que nous mangeons qu’au niveau de la « bio disponibilité » de ces éléments. L’état que l’on rencontre actuellement, ce n’est pas le manque d’oligo-éléments dans le corps de nos concitoyens mais un blocage de ces

ions qui apporte une dépression de la fonction catalytique des enzymes qui en dépendent.
La tentation est grande de prendre des complexes minéraux ou oligo-éléments sous forme de gélules ou comprimés et là, très souvent, on ne fait qu’aggraver la situation.

Il y a une forte diminution de la disponibilité des métaux et minéraux qui sont totalement inorganiques et inutilisables dans ce contexte là.

Mais il y a plus grave, avec l’industrialisation de notre alimentation – pesticides, engrais, additifs, conservateurs- ainsi que la pollution qu’engendre notre civilisation-pollution aux métaux lourds- et jusqu’aux médicaments chimiques, nous diminuons gravement la totale bio disponibilité de nos oligo éléments essentiels à la vie.
A cela, s’ajoute la fuite urinaire de ces précieux oligo-éléments liés au stress important.

 

Nécessité d’un apport qualitatif

L’utilité catalytique des oligo-éléments a été entrevue par les études de Gabriel Bertrand pour établir une concentration optimale.
Il démontra dès le début du siècle dernier que l’activité du manganèse dans la reproduction d’un champignon microscopique se situait dans une zone infinitésimale bien définie et que, en fait, en augmentant la concentration on augmentait son efficacité dans un tout premier temps puis on la diminuait pour finalement l’annuler totalement.

Cependant on doit beaucoup à l’observation du Dr Ménétrier qui appliqua en médecine humaine les expériences observée par Gabriel Bertrand pour établir l’efficacité optimale chez l’homme d’une concentration extrêmement infinitésimale en oligo-éléments.

Il importe d’insister sur la différence entre la correction d’une carence même minime en oligo-éléments et une régulation ionique par un catalyseur défini par sa qualité élémentaire, sa quantité, sa haute division moléculaire et sa solubilisation.

Une multitude de troubles organiques actuels ne sont pas liés à une carence en oligo-éléments mais, à l’incapacité que le corps a, de pouvoir les utiliser à bon escient.

Il nous faut admettre que, seuls certains éléments, à une certaine quantité, à une certaine division et à une certaine solubilisation sont doués d’un pouvoir catalytique spécifique des dérégulations ioniques.
La confusion entre carence et régulation a été une grande méprise pour comprendre exactement la médecine fonctionnelle préconisée par le Dr Ménétrier.

 

Les oligo-éléments sont des catalyseurs

Ainsi donc, un vrai oligo-élément est un catalyseur dans des conditions définies de choix, de quantité, d’état moléculaire et de solubilisation.

Il n’a pas pour fonction de corriger des carences mais de réguler des échanges et de catalyser des fonctions au sens propre du terme. Cela explique à la fois la mauvaise utilisation des oligo-éléments en thérapie et la méconnaissance de leur activité essentielle.

Ces actions infinitésimales, mais non homéopathiques puisqu’il ne s’agit pas de dilutions, sont en relation avec certains terrains et leurs reflets physiques. A chaque état, correspondent des catalyseurs spécifiques directement actifs et absolument atoxiques.
Ils sont capables de modifier considérablement tout ensemble les manifestions physiologiques (physiques et psychiques) et les modifications électroniques, électriques et ioniques.

Ils sont, ce que l’on nomme des modificateurs de terrains biologiques, et permettent de rééquilibrer les cellules de manière extrêmement simple et efficace.

Ils débloquent certaines situations pathologiques en permettant aux cellules de recourir à leur capacité d’auto-défense et de régénération.
Plus de trente éléments ont été étudié soit isolément, soit par associations guidés par leurs positions sur les tables de classification élémentaire. Ils constituent une vraie thérapie.

Ils agissent sur l’ensemble « diathésiques » des comportements physiques, intellectuels, psychologiques dans ses manifestations fonctionnelles en vue d’une amélioration, d’une guérison parfaite ou du moins une amélioration évidente.

Ils paraissent même totalement préventifs de toutes les maladies que l’on rencontre actuellement.

Les oligo-éléments catalytiques peuvent donc être d’un grand secours dans notre monde très pollué.

Mais répétons le, l’aspect qualitatif en ce domaine doit toujours l’emporter sur l’aspect quantitatif et ce n’est sûrement pas les partenaires d’Acteur- Nature qui  nous démentiront.

 

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

 

PS : Nous remercions le Laboratoire Catalyons pour toutes leurs précieuses informations.

Vous pouvez les trouver dans votre magasin Bio et diététique

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 31 janvier 2014