Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Le MISO et quelques autres merveilleux remèdes du Japon traditionnel.

cuisiner-les-ingredients-japonais-grandLe mot « miso » signifie exactement « source de goût » MI signifie « goût », SO veut dire « source ». Le miso est une purée de haricots de soja fermentés, vieillis en fût de chêne pendant presque 3 ans.
Ce produit est prodigue en « enzymes vivants » qui aident à la digestion et pour cela il fournit une combinaison équilibrée d’hydrates de carbone et de protéines végétales nobles.
C’est un aliment très Yang et dont les caractéristiques sont proches des

protéines animales mais sans en avoir les inconvénients.
La différence est la suivante :
– tous les aliments animaux sont MORTS .
– les acides aminés du miso sont VIVANTS.

Les avantages du miso sont les suivants :

• pour l’endurance : le miso contient une très grande quantité de glucose qui fournit de l’énergie. En hiver, les préparations faites avec du miso nous protègent de la sensation de froid.
• Pour un métabolisme correct : le miso est bourré de minéraux.
• Pour les mauvaises digestions : le miso contient une prodigalité d’enzymes vivants.
• Pour la beauté de la peau : le miso nourrit la peau et le sang et favorise la constitution de tissus cellulaires et épithéliaux. Ceci donne à la peau et aux cheveux vitalité et rayonnement.
• Pour les malades cardiaques : le miso contient des acides gras et de la lécithine qui dissolvent le cholestérol dans le sang et assouplissent les vaisseaux sanguins. C’est peut être le meilleur produit connu pour la prévention de l’artériosclérose et de l’hypertension.
• Pour les accros du tabac et de l’alcool : le miso en atténue vraiment les effets.
• Pour lutter contre les allergies
• Pour un apport journalier de vitamine B12 – excellent pour les végétaliens-
• Pour favoriser l’équilibre acido-basique
• Pour un apport positif d’isoflavones ( site passeport santé)
• Pour débarrasser les substances radioactives du corps.
• Le miso est un aliment plébiscité pour son action protectrice générale contre les maladies dues aux irradiations.

Rappelons que le miso est une pâte fermentée alcalinisante, produite à partir de graines de soja qui peuvent aussi être mélangées à du riz ou de l’orge. Le miso non-pasteurisé, qui est le seul que l’on doive consommer, contient beaucoup de bactéries et d’enzymes qui facilitent la digestion et maintiennent le tube digestif en bonne santé. La vitamine B12 qu’il contient protège de l’absorption du cobalt-60. Le miso contient beaucoup de minéraux qui protègent contre l’absorption d’autres minéraux radioactifs.

L’anecdote qui a fait connaître le miso en tant qu’aliment efficace contre les radiations est arrivée au Dr Akizuki de la St Francis Clinic à Nagasaki pendant la seconde guerre mondiale. La clinique du Dr Akizuki se situait à moins de 2 km de l’explosion de la bombe atomique tombée sur Nagasaki. Le Dr Akizuki et son personnel, qui mangeaient régulièrement du miso, n’ont pas souffert de maladies dues à l’irradiation lorsqu’ils soignaient les victimes de l’explosion atomique pendant les semaines et les années qui suivirent cet événement.

Le miso se consomme traditionnellement sous forme de potage :

Exemple de soupe miso

Découpez très fin un gros oignon, un navet, un poireau et faites revenir le tout dans un peu d’huile de sésame. Ajouter deux bols d’eau et porter à chauffer. Découpez un morceau d’algue wakame et rajoutez là dans le potage. Faites cuire le tout. Délayez l’équivalent d’une cuillère à soupe de miso d’orge dans l’eau de cuisson et rajoutez en fin de cuisson – le miso ne doit pas cuire- il va simplement créer le bon goût du bouillon.

Autres produits merveilleux qui nous viennent du Japon :

Prune uméboshi :

– fruit lacto-fermenté pendant plusieurs années et très apprécié pour son pouvoir alcalinisant
• prévient la fatigue
• prévient la sénilité
• stimule la désintoxication hépatique
• lutte contre l’acidité gastrique
• régénère les intestins
• haut pouvoir antiseptique.
• Aide le foie à éliminer les produits artificiels du corps.

Lotus :

Depuis la nuit des temps au Japon la racine de lotus est reconnue pour son heureuse influence sur les bronches et tout l’appareil respiratoire. Elle aide à dissoudre les mucus en excès dans cette zone et ainsi les éliminer ; elle s’utilise avec profit pour :
• toux rhume grippe.
• Problème de sinus : congestion et infections
• Problèmes pulmonaires : bronchites, asthme, coqueluche, emphysème
Le lotus s’utilise en poudre dont on délaye une cuillère à café pour une tasse d’eau qu’on porte à ébullition et qu’on boit intégralement sans passer…
De nombreux exemples de toux rebelles qu’on a neutralisé par le simple fait de boire du lotus tout au cours de la journée sont légions.

Une grippe ne résiste pas au traitement suivant :

Rester à la diète pendant 2 jours et boire toute les heures une tasse de lotus dans lequel on rajoutera quelques gouttes de tamari (autre produit japonais). Très vite la fièvre tombera et la respiration deviendra plus ample.

Le lotus permet d’évacuer les fluides visqueux qui rendent la respiration difficile voire impossible. C’est sûrement la plante de toute personne asthmatique.

Kouzou:

Cette plante très yang n’a pas son pareil pour régénérer les intestins :
• le kouzou fortifie et régularise la digestion. Facile à digérer et rapidement absorbé par les intestins.
• Fatigue générale : le kouzou chasse la fatigue et augmente la vitalité
• Problèmes intestinaux aigus ; en particulier la diarrhée, y compris celle causée par le choléra et la dysenterie.
• Faiblesse intestinale chronique et toutes les formes de colopathies plus ou moins graves.
• Rhumes. Ces derniers sont souvent en relation avec une faiblesse de l’intestin
• En cas de fièvre : il fera baisser la température
• Excellent aliment pour toute personne qui ne peut prendre des aliments solides
• Régénère le film de la paroi intestinale surtout quand celui-ci a été « bouffé » par les amibes, la maladie coeliaque, les recto-colites hémorragiques, les maladies de Crohn.

Délayer toujours à froid la valeur d’un petit bloc équivalent à une cuillère à café de kouzou pour une tasse d’eau. Porter a chauffer sans cesser de tourner. Le produit devenant translucide, il peut se consommer tel quel.

Pour faire une décoction puissante, on peut rajouter un petit morceau de prune umeboshi. Les résultats seront puissants.
le kouzou peut se prendre régulièrement à chaque repas pour tous ceux qui sont très fragiles sur le plan intestinal.

Autre point à signaler : ce produit permet la désaccoutumance à la cigarette !

Tous ces produits sont en vente en boutiques diététique, distribués par CELNAT.

Pour Acteur-Nature

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 13 janvier 2014