Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Douleurs articulaires: un traitement étonnant à base de membrane d’œuf !

Photo Prévention Santé – On affirme que les Samouraïs ont utilisé la coquille d’œuf depuis toujours pour lutter contre les douleurs articulaires. Ils broyaient celle-ci, la faisaient macérer dans du vinaigre, la filtraient puis enfin la consommaient avec du jus de citron. Ces dernières années les chercheurs ont mis au point un système pour extraire la membrane, qui habituellement colle à la coquille ou se défait en tout petits morceaux et, il faut

reconnaitre, jusqu’à présent il n’y avait pas de moyens de la récupérer de façon utile.

D’abord ils ont testé la membrane naturelle de coquille d’œuf sur un groupe de patients fortement invalides et leur ont donné à chacun 500 mg (une seule gélule). Dès le septième jour, les patients ont remarqué que leurs articulations étaient plus souple et pour 28% presque remises à neuf.
A partir du 30 ème jour ce chiffre était monté à 44%. Enfin, leur nouveau d’inconfort était tombé de 73%.

Ensuite, les chercheurs ont testé deux formes différentes de membranes sur de nouveaux volontaires : la forme « ordinaire », celle dont nous avons parlé et une autre « hydrolysée » c’est-à-dire cassée en petits morceaux avec de l’eau.

Après seulement 7 jours le groupe ayant reçu la forme hydrolysée de membrane de coquille d’œuf connaissait une diminution de 32% de ses douleurs articulaires contre 18% dans l’autre groupe.

Voici un lien scientifique qui légitime nos propos: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2697588/

                         

Un fabuleux anti-inflammatoire naturel, un reminéralisant  puissant !

La membrane coquillière de l’œuf est cette petite membrane molle qui sépare la coquille calcaire dure du blanc d’œuf. Elle est présentée comme une source naturelle de collagène (25 % du poids sec), de chondroïtine (2%) et de glucosamine (1%). Comme chacun de ces actifs ne peut pas expliquer à lui seul l’effet constaté chez les utilisateurs aux doses présentes, c’est donc l’ensemble de la matrice qui aurait un effet. En fait, c’est la conjonction de plusieurs principes actifs « dynamisés » qui font la différence.

Le traitement à la coquille d’œuf est déjà redoutablement efficace dans ce cas https://www.soignez-vous.com/prevention/la-recette-oeuf-citron-contre-l-osteoporose , mais ne va pas aussi loin que les nouvelles trouvailles faites sur la membrane de l’œuf en seul complémentation.

L’arthrose est une maladie dégénérative affectant en priorité le cartilage articulaire et cette maladie est accompagnée fréquemment de degrés variables de douleurs articulaires et de raideurs chez les sujets atteints.

L’arthrose est l’une des causes les plus fréquentes de douleur chronique chez les adultes de 65 ans et plus et entraîne souvent une invalidité à mesure que la maladie progresse.

Les estimations de la prévalence de l’arthrose dans les populations européennes varient considérablement, cependant, deux études récentes menées en Italie ont constaté que la prévalence de l’arthrose du genou était de 36,7%.

La douleur associée à ces maladies peut être assez débilitante et peu d’options de traitement existent en dehors de l’atténuation des symptômes. Cela implique généralement l’utilisation d’analgésiques (par exemple l’acétaminophène, l’hydrocodone) ou de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) (par exemple l’ibuprofène, le célécoxib, etc.), seuls ou en association.

La plupart de ces traitements ont montré une efficacité limitée dans les essais cliniques contrôlés randomisés (ECR) ou sont connus pour avoir des effets secondaires significatifs et parfois sévères.

La membrane de coquille d’œufs a déjà démontré une bonne efficacité dans le soulagement de la douleur et de la raideur articulaire dans de nombreux essais cliniques aux États-Unis  et récemment dans une population allemande.

Une  avancée thérapeutique: la membrane d’œuf

La membrane de coquille d’œuf contient des composants bioactifs naturels et des activités biologiques telles que la réduction des cytokines pro-inflammatoires, la fibrose hépatique et les douleurs articulaires.

Les personnes souffrant d’arthrose ont également été améliorées considérablement.

Le Facteur nucléaire (NF-κB) est une protéine de signalisation trouvée dans le cytoplasme de presque tous les types de cellules humaines et animales et est un régulateur primaire de la fonction immunitaire. Les études rapportées ici ont été conçues pour étudier le rôle possible que l’activité de NF-κB pourrait être majorée par la prise de la membrane de coquille d’œuf.

(affaire à suivre pour les pathologies cancéreuses et immunitaires)

La présente découverte concerne une activité anti-inflammatoire de la membrane de coquille d’œuf, des préparations de membrane de coquille d’œuf  traitées et des isolats de membrane de coquille d’œuf et leurs combinaisons.

La membrane de coquille d’œuf  est composée de deux membranes individuelles entre l’albumine d’oeuf et la coquille d’œuf.

 

Les fondements scientifiques de l’utilité de la membrane d’oeufs

Les œufs de poule ont été l’aliment de base des régimes de nombreuses cultures pendant des siècles et sont bien acceptés comme étant sans danger. Certaines cultures sont également connues pour consommer les coquilles d’œufs et les membranes de coquilles d’œufs de diverses manières.

Les membranes de la coquille d’œuf sont une matière première abondante qui constitue une nouvelle source de composés bioactifs naturels tels que la glucosamine , le sulfate de chondroïtine , l’acide hyaluronique , le collagène de type I et les protéines riches en soufre.

Rien qu’aux États-Unis, on estime que 600 000 tonnes de coquilles d’œufs sont produites chaque année comme sous-produit de l’industrie des produits à base d’œufs. L’élimination de ces coquilles d’oeufs crée un fardeau environnemental et financier et, par conséquent, les utilisations alternatives de ces matériaux sont des avantages évidents. Des technologies ont récemment vu le jour qui permettent la séparation efficace des membranes de la coquille d’œuf de la coquille d’œuf, ce qui rend possible le développement de produits à valeur ajoutée à partir des deux matériaux.

Les coquilles d’œufs sont une source naturelle de calcium et ont été évaluées pour leur innocuité dans un certain nombre d’études animales et humaines réalisées principalement en Europe et en Asie. La farine d’œuf (à la fois la coquille et la membrane) a été officiellement reconnue par l’AAFCO comme un additif alimentaire pour les animaux de compagnie et les animaux d’élevage depuis 1982. Cependant, à notre connaissance, la sécurité de la membrane de la coquille d’œuf ou de ses dérivés n’a jamais été évaluée par des études toxicologiques in vitro et in vivo standard .

À cette fin, on a évalué la cytotoxicité, la génotoxicité, la toxicité aiguë par voie orale et la toxicité orale répétée de 90 jours d’un produit dérivé de la membrane de coquille d’œuf pour administration orale.

Les membranes de coquille d’oeuf sont des exemples de structures collagènes qui soutiennent le développement. La fonction la plus évidente de la membrane est d’agir comme une structure de support pour l’oeuf avant le dépôt d’une coquille calcifiée et de fournir une matrice organique pour le dépôt de calcium dans la formation de la coquille d’oeuf.

La membrane pourrait également être inductive pour l’embryon en développement via la sécrétion de facteurs de croissance. Les caractéristiques inductives proposées de la membrane de la coquille d’œuf ainsi que sa teneur élevée en protéines et des quantités importantes de glucosamine, de sulfate de chondroïtine et d’acide hyaluronique appuient son utilité potentielle comme complément alimentaire.

Ce que démontre une étude sérieuse

Une étude croisée, randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo a été faite au Etats-Unis. Vingt-cinq personnes ont subi un dépistage et ont été inscrites à l’étude de 12 semaines.

Cette étude a évalué les effets de la consommation de membrane hydrolysée soluble dans l’œuf  sur la fonction articulaire dans une population par ailleurs en bonne santé  mais souffrant de douleurs chroniques.

Une étude croisée randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo a inclus deux périodes de 4 semaines de placebo et de consommation d’extrait de membrane d’oeufs, séparées par une période d’élimination de 4 semaines.

22 participants ont rempli les exigences de l’étude et signé un consentement éclairé, tel qu’approuvé par le Conseil d’examen institutionnel de Sky Lakes avant le début de l’étude

 

Les sujets ont été invités à maintenir un apport constant de suppléments au cours de l’étude. Comme le démontrent les interviews préalables, tous les participants à l’étude suivaient un régime normal (repas réguliers, sans consommation excessive de sucre, de boissons gazeuses ou d’alcool) et modérément actifs par le travail physique ou les activités quotidiennes normales comme le ménage et le jardinage.

Les participants à l’étude ont reçu pour instruction de maintenir leur régime alimentaire normal et leur mode de vie tout au long de l’étude.

Après un processus de sélection réussi, les participants ont été randomisés pour recevoir soit le produit ou le placebo pour la première phase de 4 semaines de l’étude croisée. Après la visite de 4 semaines, ils ont eu une période de lavage de 4 semaines, suivie d’une période de 4 semaines de consommation de l’autre produit d’essai. Un groupe de participants s’est inscrit en novembre 2013 et a terminé l’étude en février 2014. Un autre groupe s’est inscrit en janvier 2014 et a terminé l’étude en avril 2014. L’étude a été réalisée dans le sud de l’Oregon, où les participants vivent et travaillent à une altitude de 1200-1500 m au dessus du niveau de la mer.

En conclusion, les observations montrent une amélioration de la mobilité et de la capacité à mener des activités quotidiennes lors de la consommation de  membrane d’oeuf. Cette étude est importante parce que la population de l’étude n’a pas été diagnostiquée avec une maladie articulaire, comme, par exemple, l’arthrose, et les améliorations étaient larges et indépendantes du (des) problème (s) principal (aux) articulaire (s) identifié (s).

De plus, l’augmentation de l’énergie physique et des niveaux d’activité peut potentiellement entraîner, au fil du temps, une réduction du pourcentage de graisse corporelle et une augmentation du pourcentage relatif de la masse corporelle maigre. Les observations parallèles pour l’augmentation des niveaux d’énergie physique suggèrent que consommer de la membrane d’œuf peut être prometteur comme un soutien naturel du maintien de la qualité de vie chez l’homme vieillissant.

 

D’autres études sont justifiées dans différentes populations d’étude, telles que la gériatrie, les athlètes et les personnes qui se remettent d’un traumatisme aux articulations et aux muscles.

L’étude comportait également une évaluation quotidienne des niveaux de douleur au repos et lors de l’activité physique. Ces données n’ont pas permis de réduire significativement la douleur lorsqu’elles ont été analysées parmi les deux groupes de sujets recrutés au cours de différentes saisons, chacun ayant un profil météorologique associé. Une analyse de sous-groupe a été réalisée sur chaque groupe de participants et a montré que le sous-groupe participant à l’étude pendant les mois d’hiver, avec un schéma météorologique relativement stable dans la zone géographique, présentait un soulagement rapide et durable de la douleur.

Les commentaires des participants à l’étude suggèrent que le soulagement de la douleur est le résultat de la consommation d’extrait de membrane d’oeuf et a ensuite facilité une augmentation de l’activité physique.

Une étude future devrait inclure un suivi quotidien systématique de l’activité physique ainsi que pour aider à conclure la relation cause / effet et vérifier cette corrélation.

Pour étudier l’impact de la consommation d’extrait de membrane d’oeuf, cette étude croisée a été conçue pour inclure les personnes souffrant de douleurs chroniques aux épaules, aux hanches ou aux genoux, avec une fonction physique réduite pendant au moins 6 mois.

L’intention n’était pas d’étudier une population malade comme les sujets souffrant d’arthrose, mais plutôt d’évaluer les améliorations dans une population typique d’âge moyen éprouvant une certaine gêne articulaire. L’étude visait à recueillir des données sur les améliorations de la fonction articulaire et de la mobilité, ainsi que sur le fonctionnement physique associé à la consommation d’extrait de membrane d’oeuf.

Il était important d’utiliser un modèle d’étude croisée pour évaluer toutes les améliorations au cours de la consommation d’extrait de membrane d’œuf  à la lumière des changements qui se produisent dans le même groupe de personnes en consommant un placebo.

La consommation d’extrait de membrane d’œuf a  permis l’amélioration du mouvement de la colonne vertébrale, y compris le cou, le haut du dos et le bas du dos, ainsi que les principales articulations telles que l’épaule et le genou dominants.

L’observation que les améliorations étaient de nature générale, et non limitée à la zone de douleur primaire de chaque personne définie au moment du dépistage, suggère un soutien sous-jacent des fonctions articulaires et musculaires. L’amélioration significative du mouvement du cou était inattendue, puisque ces zones n’étaient pas définies comme des plaintes primaires lors du dépistage.

L’extrait de membrane d’œuf a  permit une amélioration de la fonction musculaire et un soulagement de la tension, ce qui pourrait être associé à une affection inflammatoire chronique bénigne.

Notre Partenaire Nov’Acti commercialise depuis peu le produit Act 9 à base de membrane d’oeuf

 

Une étude précédente à bras parallèles contrôlée par placebo sur la consommation  d’extrait de membrane d’œuf  chez des sujets présentant des symptômes d’arthrose a montré une réduction significative de ceux ci au cours de la consommation  d’extrait de membrane d’œuf  contrairement au placebo.

Réduction de l’inflammation et du stress radicalaire

D’autres études sur l’extrait de membrane d’œuf  devraient inclure des tests de stress radicalaire ainsi que des cytokines impliquées dans la régulation de l’inflammation et le soutien des fonctions de régénération.

En plus de recueillir des données sur la mobilité articulaire et le fonctionnement physique, une observation accessoire importante était une augmentation significative des niveaux d’activité physique auto déclarées.

L’activité physique joue un rôle important dans le vieillissement et des études ont montré qu’une augmentation même modérée des niveaux d’activité physique peut contribuer de manière significative à la prévention de la démence liée à l’âge par la prévention de l’atrophie hippocampique.

L’étude comportait également une évaluation quotidienne des niveaux de douleur au repos et lors de l’activité physique.

Ces données n’ont pas permis de réduire significativement la douleur lorsqu’elles ont été analysées parmi les deux groupes de sujets recrutés au cours de différentes saisons, chacun ayant un profil météorologique associé. Une analyse de sous-groupe a été réalisée sur chaque groupe de participants et a montré que le sous-groupe participant à l’étude pendant les mois d’hiver, avec un schéma météorologique relativement stable dans la zone géographique, présentait un soulagement rapide et durable de la douleur lombaire.

Les commentaires des participants à l’étude suggèrent que le soulagement de la douleur est le résultat de la consommation d’extrait de membrane d’œuf qui a ensuite facilité une augmentation de l’activité physique. Une étude future devrait inclure un suivi quotidien systématique de l’activité physique ainsi que pour aider à conclure la relation cause / effet et vérifier cette corrélation.

L’étude a été menée à NIS Labs, un laboratoire de recherche sous contrat indépendant spécialisé dans la recherche sur les produits naturels. L’étude a été commanditée par Biova LLC (Johnston, IA, États-Unis), le fabricant de WSEM hydrolysé.

En conclusion :

L’extrait de membrane d’œuf est réellement un traitement alternatif puissant de toutes  les douleurs articulaires où qu’elles se situent…
Cependant le facteur le plus important est nutritionnel car cet extrait de membrane d’œufs répare de manière encore plus efficace les articulations que n’importe quel complément que l’on désigne comme reminéralisant.

Il est indéniable, au vu des résultats, que l’extrait de membrane d’œuf puisse figurer comme un des meilleurs compléments pour toutes les pathologies rhumatismales et en priorité articulaires.

Sa polyvalence en matière thérapeutique (voir fibrose du foie mais aussi probablement les pathologies immunitaires) laisse entrevoir un grand avenir à l’extrait de la membrane d’œuf.
En fait n’aurait-on pas trouver enfin le secret de l’œuf de Christophe Colomb ?

 

Roland Reymondier
Ecrivain – Conseiller en produits de nutrition

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 5 décembre 2017