Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Phtalates, bisphénol A, parabens,…Un rappel sur les pertubateurs endocriniens

Logo réduitNous vous invitons à voir ou revoir pour certains ce film de André Cicollela « La grande invasion ». A l’occasion de la conférence environnementale, nous sommes nombreux à espérer que beaucoup de choses changent et que l’on mette le turbo dans les énergies renouvelables et la défense de notre environnement donc de notre santé.
Les magasins bio et diététiques, les aliments biologiques et les compléments alimentaires ont souvent été créés par des pionniers qui cherchaient une solution durable à leur maladie. Il en est ainsi de Monsieur Geoffroy, créateur de « La Vie Claire ». Aujourd’hui, le problème est immense et complexe puisque de multiples pollutions insidieuses menacent notre santé et même notre vie sur terre.

Nous n’aborderons pour l’instant que la question des perturbateurs endocriniens omniprésents de façon très inquiétante dans notre vie quotidienne. Ce film vous parlera des phtalates, du bisphénol A et de la multitude d’ingrédients chimiques dont les effets s’additionnent en cocktail dans notre organisme. Les études en laboratoire sur le rat démontrent de façon irréfutable la haute toxicité de ces mélanges.

Vous verrez aussi que la majorité des maladies se développe souvent dés la vie foetale. Il en est ainsi du cancer des testicules, même si la tumeur se développe à l’âge adulte. C’est pourquoi ce film recommande instamment les Femmes enceintes à se documenter.

Savez-vous aussi que dans les années cinquante, 1 Femme / 22 risquait d’avoir un cancer du sein ?  Aujourd’hui, c’est 1 Femme / 7  !

Nous allons avoir un sérieux problème avec la santé humaine. La liste des dégats occasionnés par ces perturbateurs endocriniens est longue, par exemple : cancers des testicules,  cancers de la prostate (x 5 ),  puberté des Femmes dés 8 à 9 ans,  l’obésité ( + de 5 % par an ),  maladies cardiovasculaires,  hyperactivité, etc…

Enfin et c’est primordial, ce film nous invite à apprendre à repérer les produits perturbateurs. J’ai bien dit apprendre car la tâche est difficile . Les fabricants ne sont pas encore très coopératifs.

Par exemple :

-Eviter les aliments transformés

-Eviter les gadgets

-Sélectionner ses cosmétiques

-Etre très attentive pendant la grossesse

-Eviter les produits logés dans du plastique et à réchauffer au micro-ondes !!!

Nous formulons aussi le voeu qu’à l’avenir l’industrie puisse accepter de tester soigneusement ses produits pour vérifier leur toxicité. J’ose aussi espérer que, suite à cette récente conférence environnementale, l’Etat prenne en compte l’importance du problème de la santé humaine et ose affronter  les lobbies. J’espère qu’il n’est pas trop tard car ce film ne parle pas des ondes nocives, des OGM, des pesticides, des particules fines, des nano technologies…

A lire aussi sur Terraeco, la riposte de Monsanto suite à l’étude des effets des OGM sur les rats…

OGM : vous pouvez signer une pétition pour la défense de Kokopelli, cliquez ici

Bernard Burlet

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 19 septembre 2012