Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Les fabuleuses plantes amazoniennes

oeil_guarana Photo J Minelli – Le sol de la forêt amazonienne renferme des forces puissantes. Voilà pourquoi, semble-t-il, les plantes que l’on trouve en ses contrées sont d’une richesse énergétique tout à fait exceptionnelle.
Le fait pour nous de les utiliser permet, non seulement de nous apporter force et santé, mais contribue à faire vivre une économie locale pour les véritables propriétaires de cet immense empire verdoyant : le peuple indien d’Amazonie.
On peut affirmer que

toutes les plantes provenant de cet océan végétal sont de véritables adaptogènes *, ce qui leur confère une activité biologique incomparable.

Qu’est-ce qui a permis à madame Claudie Ravel de tomber littéralement sous le charme de l’appel de cette forêt ?

Cette femme a su mettre en application une forme de militantisme écologique qui n’est pas seulement baba cool mais très pratique. Pour elle, nul doute, le fait de mettre à disposition des plantes médicinales originelles dans le circuit commercial européen n’a aucune vocation mercantile.

Guayapi, qu’elle fonda au début des années 1990 est né d’amitiés, de rencontres et de passions. Très sensible aux enjeux environnementaux et aux valeurs sociales, Claudie Ravel a, dès le début, soutenu la tribu Sateré Mawé dans leur combat quotidien, afin de préserver leur identité, leur culture et leur territoire.

« Guayapi a pour vocation la reconnaissance, la valorisation et la distribution des plantes issues des terres d’origine, de cueillette sauvage en provenance de l’Amazonie sous forme de compléments, produits alimentaires et cosm’éthics certifiés .

Actuellement, on assiste bien sûr à une vaste déforestation, mais aussi à l’exclusion de tout un peuple qui ne demande pas à faire l’aumône pour survivre…. Les indiens ont besoin de vivre de l’exploitation intelligente de leur milieu naturel et une démarche comme celle de Claudie Ravel leur permet de sortir la tête de l’eau.
En s’intéressant aux vrais produits de leur cueillette ou culture et en achetant le produit au prix le plus juste, le « consom’ acteur » que nous sommes peut changer la donne des pratiques de consommation de masse, souvent de basse qualité et à moindre coût, contraignant les producteurs d’ici et d’ailleurs à des conditions de vie généralement précaires.
Partant de là, avec les Indiens d’Amazonie, nous avons cette chance d’être en contact avec un capital de savoir incontournable dans le domaine de la vaste pharmacopée de cette forêt unique. Cela permet d’affirmer qu’équité rime avec une grande biodiversité .

Ce n’est pas un hasard, si Claudie Ravel a surtout développé sa diffusion dans le réseau des magasins diététiques et bio spécialisés ; endroit tout à fait favorable au développement de ses idées.
Cela nous met à disposition des produits extrêmement performants sur le plan santé et incomparables sur le plan éthique.

– Maintenant, avec vous, faisons le point de ce que pourrait vous apporter les plantes amazoniennes :

– Vous avez un petit coup de déprime, vous avez besoin de booster vos neurones, vous voulez majorer votre énergie pensez au Guarana (Warana)

– Vous êtes extrêmement stressé, vous ne dormez plus, votre mémoire flanche prenez du Gomphrena

– Vous ne digérez plus, vous êtes ballonnés, vous avez des brûlures d’estomac avalez du maytenus.

– Vous vous sentez complètement intoxinés, vous éliminez mal, vous gonflez et faites de la rétention, explorez le baccharis.

– Vous attrapez tout ce qui passe, votre immunité est au plus bas, vous avez une maladie très sérieuse et complexe voyez du côté lapacho.

– Vous avez des problèmes de libido, vous ne voulez pas faire appel au Viagra. Vous voulez avoir un vrai plaisir sensuel, pensez Muirapuama.

– Vous voudriez une plante aussi efficace que le ginseng et qui soigne aussi vos articulations, prenez donc du pfaffia sténophylla.

Roland Reymondier
Ecrivain et spécialiste en nutrition

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 13 décembre 2013