Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Le lapacho, tonique et régénérateur du sang !

CopaibaEn 1967 un professeur de médecine, le docteur Accorci se met à soigner gratuitement beaucoup d’affections dont les plus graves sont des cancers avec l’écorce d’un arbre d’Amazonie : le Pau d’Arco, nom traditionnel donné à ce qu’on appelle aussi lapacho.
Les résultats sont spectaculaires et l’on assiste à la rémission voir la

guérison de beaucoup d’affections réputées incurables. Les médias s’emparent de l’affaire et présentent cela avec beaucoup de sensationnalisme. Dès lors, difficile de faire la part des choses ; a-t-on trouvé le remède miracle ou alors les patients seraient-ils victimes d’une fantastique manipulation ?
Cet aspect des choses a tout à la fois servi et desservi cette plante aux qualités tout à fait exceptionnelles.

Qu’avait donc découvert le professeur Accorsi ?

Le Professeur Walter Accorsi, spécialiste de recherches expérimentales, a découvert dans le Pau d’Arco ou lapacho deux facteurs primordiaux :

1. Il multiplie la quantité de globules rouges, facilitant la lutte contre la maladie.

2. Il fait disparaître les douleurs causées par la maladie.

Le professeur Accorsi a été stupéfait en constatant que l’écorce, non seulement combattait la maladie mais qu’elle rectifiait certaines carences ou douleurs chez le malade notamment dans le cas de diabète, d’ulcères, de douleurs rhumatismales et d’arthrite.

C’est le Dr Accorsi qui a complété la liste des différentes maladies ci-après :

Anémie, artériosclérose, asthme, bronchite, cystite,
diabète, eczéma, gastrite, maladie de Parkinson, les polypes ( intestins et vésicule ), prostate, psoriasis, pyorrhée, rhumatismes, maladies de peau, ulcères gastrique et duodénal, ulcères variqueux.

En fait le lapacho possède une capacité d’oxygénation cellulaire unique et c’est cela qui permettrait de « régénérer » les cellules.

Cette écorce est un tonique puissant, régénérateur du sang, ce qui renforce les défenses naturelles, revitalise l’organisme en formant de nouvelles cellules. Il est sédatif, diurétique, légèrement hypotensif ; il est analgésique et les germes nocifs ne résistent pas aux antibiotiques naturels de cet arbre.
Ses propriétés justifient les raisons pour lesquelles on le conseille dans les cas de leucémie, anémie, gastrite, ulcères, diabète et rhumatismes.

Selon Accorci, les cas les plus désespérés ont vu des résultats fulgurants par la simple épuration de la composition du sang et la modification profonde du métabolisme du corps.

Le lapacho contient un pourcentage élevé de fer assimilable. Il aide à l’ingestion d’autres substances médicamenteuses et à l’élimination des déchets et toxines.

C’est sûrement le plus puissant anti mycosique naturel connu à ce jour.

 

Pour Acteur-Nature
Roland Reymondier

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 20 janvier 2014