Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

La pensée vivante : entre science et religion

fonds d'écran fleursLa pensée vivante-Roland Reymondier, écrivain Editions Dangles
La pensée, dans certaines conditions précises, opère de « véritables petits miracles »qui transforment l’existence dans le sens de la plénitude.
Et pour cela pas besoin de dépenser une fortune, vous avez en vous les ressources nécessaires pour expérimenter les effets de la créativité mentale.

Actuellement, on entend beaucoup parler de pensée positive, de techniques de développement personnel, de sophrologie, de conditionnement mental, toutes méthodes devant apporter non seulement toujours plus de paix et de sérénité mais parfois abondance de biens matériels.
En fait, qu’en est-il ? Ceux qui s’adonnent à ce genre de pratique sont ils plus « spirituels », plus « harmonieux » ou vivent-ils dans une plus grande abondance que les autres ?

A y regarder d’un peu plus près on voit qu’elles développent sûrement encore plus de frustrations et ne libèrent pas les individus.

En fait, la plupart de ces techniques pêchent par le fait qu’elles isolent encore plus celles et ceux qui les pratiquent et l’on assiste à un repli sur soi qui n’est jamais vraiment source d’équilibre et de joie.

Beaucoup d’entre elles, placent l’individu au centre de « son petit univers » où domine l’illusion de la maîtrise de facultés mystiques que la plupart des individus n’ont pas.

En fait, nous sommes tous plus ou moins à la recherche de ce « Paradis perdu » que certains initiateurs plus ou moins bien intentionnés vont savoir nous vendre par des conférences ou stages d’évolution personnelle à des prix « exceptionnellement » exorbitants.

« Devenez maître de …. » dans une société marchande, même l’éducation morale a un prix ……

En une autre époque, quelqu’un de lumineux affirmait « on ne peut servir Dieu et l’argent ». Actuellement, on nous montre que pour quelques centaines d’euro, on va nous offrir « une maîtrise de l’énergie cosmique par la puissance de nos pensées »

La question qui se pose est la suivante :

« Existe-t-il une voie de développement personnel par la pratique d’une pensée qui ne soit pas seulement égocentrique, une voie qui ne se monnaie pas et qui est pourtant source de joie et d’équilibre ?

Bien sûr, par la maîtrise mentale, nous voulons tous des résultats mais pas à n’importe quel prix……

La démarche qui guide le chercheur de « vérité », c’est celle de vouloir quelque chose en plus, quelque chose qui lui manque…. Une technique de pensée qui lui assurera une existence heureuse…

La pensée, dans certaines circonstances précises, est féconde, vivante, mais seulement quand elle se « détache » de la personne et qu’elle est un peu moins individuelle. L’observation nous permet de conclure que celle-ci acquière une autonomie nécessaire à son passage dans un « autre monde », celui de la réalisation.

L’aspect paradoxal de cette règle ne se résout que si l’on admet l’imbrication de deux mondes différents. La réalité de chacun d’eux étant indispensable à l’autre, ce qui implique une attitude particulière de la pensée.

Notre pensée ne devient vivante et créatrice qu’à partir du moment où nous l’avons « confiée » abandonnée, non à une réalité virtuelle mais à un monde bien « vivant » qui n’est pas forcément celui que nous connaissons ordinairement.

L’abandon, voilà ce qui caractérise l’efficacité de toute pensée vivante et donc créatrice …

Mais abandon à qui ou à quoi ? Même si notre raison ne peut comprendre, il semblerait que cela soit à ce que le croyant nommera DIEU ou ce qu’un physicien comme Greg Braden nommera Divine Matrice… un vaste champ de conscience interconnecté.

Selon ce physicien « quantique », nous vivons dans un monde non localisé où toutes choses séparées physiquement peuvent communiquer instantanément.

Notre pensée serait elle reliée a un merveilleux filet d’énergie qui interconnecte tout dans le cosmos ?

Si comme on en croit les physiciens quantiques, l’univers est holographique, où chaque pièce possède déjà le monde entier reflété à petite échelle, toutes choses sont déjà partout, tout ce dont nous avons besoin pour survivre et croître est déjà là, à notre disposition partout et toujours. Nous pourrons donc déclarer qu’en abandonnant toute pensée dans cette vaste matrice originelle, celle-ci ne pourra qu’être féconde et par des moyens non humains.

Actuellement, ne peut-on croire que ce qui était primitivement témoignage de foi ne puisse se soumettre aux exigences d’une technique scientifique ?

Les analyses et les secrets de cet abandon créateur éclairent alors les profondeurs où science et religion peuvent se rejoindre.

La pensée vivante ou créatrice n’est pas qu’un acte de foi, elle peut s’expérimenter dans la vie quotidienne c’est du moins ce qu’affirme Marc Adrien  Rohrbach, un chercheur méconnu du XXème siècle.

Cependant, elle ne demande qu’une application qui est à la portée de chacun d’entre nous…..

Roland Reymondier
Auteur-Editions Dangles

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 19 novembre 2013