Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Insolation – Coup de chaleur

1b8c17c0c63a0a22d17b0a.L._V176929548_SY470_Chronique de l’été avec Jean-Luc Darrigol écrivain
Insolation/Coup de chaleur, c’est la conséquence :
● Soit d’une exposition prolongée aux rayons du soleil.
● Soit d’un effort prolongé en atmosphère très chaude, dans un espace insuffisamment ventilé, conduisant à l’épuisement.

Cette insolation/coup de chaleur peut être bénigne ou grave, voire très grave (nécessitant une hospitalisation en urgence).

Il s’agit d’une réponse insuffisante de l’organisme au mécanisme de thermorégulation.

Les signes sont plus ou moins spectaculaires (selon la gravité, et chacun réagit à sa façon) :

● Violente céphalée
● Fièvre très élevée (qui peut atteindre 40 à 41°)
● Déshydratation
● Raideur de la nuque
● Nausée
● Vertiges
● Désorientation
● Perte de conscience
● Peau chaude, rouge, sèche
● Pouls rapide (il peut atteindre 160 à 180)

Augmentent la gravité de l’insolation/coup de chaleur :

● Sudation excessive
● Vomissements
● Diarrhée

Avec l’eau, il y a fuite de sels minéraux : potassium, sodium, calcium, magnésium. Il s’ensuit un déséquilibre acido-basique due à une pression osmotique désorganisée de part et d’autre des membranes cellulaires : c’est l’ensemble de l’organisme qui est bouleversé.

Augmentent également la gravité :

● Les médicaments
● Antihistaminiques
● Anticholinergiques
● Psychotropes

A DÉFAUT D’UN TRAITEMENT RAPIDE ET ÉNERGIQUE, QUAND IL EST GRAVE, LE COUP DE CHALEUR PEUT ENTRAÎNER DES CONVULSIONS ET LA MORT. La grave insolation (dès qu’il y a VOMISSEMENT) nécessite donc une hospitalisation en URGENCE.

En attendant les secours : envelopper la personne dans des draps mouillés.

DANS LE CAS D’UNE INSOLATION « BÉNIGNE » :

● Déshabiller la personne (qui doit être libre de tout vêtement)

● L’étendre dans une chambre

● Sombre
● Fraîche
● Bien aérée

● Lui faire des compresses d’eau fraîche (sans arrêt)

● Sur la nuque
● Sur le front

● Lui faire boire de l’eau en quantité (par petites gorgées, régulièrement)

● Avec des sels minéraux (si vous en avez)
● Légèrement salée avec du sel de cuisine (à défaut)

En cas de COUP DE SOLEIL (brûlure de la peau)

Appliquez sur le coup de soleil une crème hydratante et adoucissante ainsi formulée :

● 50 g de beurre de karité
● 25 ml d’huile de monoï
● 25 ml d’huile de rose musquée
● 5 gouttes d’huile essentielle de carotte

Jean-Luc Darrigol

Ecrivain aux éditions Dangles

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 27 août 2013