Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Hydroxydase : une cure thermale à domicile !

hydroxydase(2)(63)Pavillon source d’eau minérale- Hydroxydase – Située sur la commune du Breuil-sur-Couze dans le Puy-de-Dôme, en Auvergne, la source Marie-Christine-Nord est captée entre 87 et 110 mètres dans un forage très profond. A cet endroit, les terrains de couverture, constitués de bancs argileux rigoureusement imperméables, protègent la source et préservent sa qualité bactériologique.
C’est là qu’elle est embouteillée

à l’aide de certains procédés naturels et spéciaux, complètement à l’abri de l’air, et telle qu’elle se trouve en son gisement souterrain, sans être renforcée en gaz. A l’émergence, de même que chez le consommateur, cette eau conserve intégralement toutes ses qualités.

Quelle est donc cette remarquable eau minérale ?

Hydroxydase, qui doit son Nom à ses propriétés oxydo-réductrices et particulières , n’est pas une Eau de boisson courante . C’est une Eau Minérale Naturelle, captée et embouteillée inaltérée, à usage de cure . Hydroxydase est une Eau froide ( 13,9 ° C à l’émergence ) , légèrement carbogazeuse naturellement , qui possède une richesse exceptionnelle en éléments et oligo-éléments. Elle est harmonieusement dosée par la nature avec une composition unique pour une eau minérale , puisqu’elle associe deux composantes principales : bicarbonatée sodique et calco-magnésienne.

C’est au début des années 1900 que Louis Tixier, un pharmacien de Saint-Germain-Lembron, situé au cœur du Massif Central, fit une découverte tout à fait extraordinaire.
A la suite d’un forage initialement fait pour trouver du pétrole, il découvrit qu’à 100 mètres de profondeur s’écoulait une eau assez exceptionnelle.
En fait c’était une eau aux qualités thermales.
Mais plutôt que de créer une station thermale, l’idée géniale fut d’embouteiller celle-ci par un procédé sans contact avec l’oxygène qui évite de précipiter les minéraux en suspension dans l’eau.
Oui, tenez vous bien, c’est une eau absolument étonnante… dans la mesure où elle est la seule qui conserve, une fois embouteillée, l’intégralité des constituants minéraux et des propriétés qu’elle possédait à la source !

 

Vieux remède qui a fait ses preuves !

Dans une brochure qui date des années 30 on peut lire :
« hydroxydase ; l’eau qui brûle les déchets :
– Dans les cas rares où la maladie ne cède pas au traitement par boisson ou quand on est obligé d’’agir rapidement, pratiquer une injection deux au besoin, sous-cutanée à dose de 10 à 20 cm3.
les injections peuvent être poussées directement dans une veine lorsqu’il s’agit d’intoxication particulièrement graves : toxémies aiguës, urémies… Ce dernier nécessitant on le comprend des précautions minutieuses.

– Dans les cas de phlébites, d’oedème consécutifs aux blessures de guerre, d’intoxication aux gaz asphyxiants, de gelures aux pieds, le traitement consiste en injections intramusculaires à la dose de 10 à 30 cm3
  Bien entendu la cure d’injection se faisait accompagné de 3 bouteilles bues par jour.

– En lavements- entérites et infections coliques, on tiédit l’hydroxydase en y ajoutant très doucement un peu d’eau chaude ayant bouilli de façon à amener le mélange à une température de 37°. Le lavement devant être conservé le plus longtemps possible. Il importe qu’il ne soit pas trop important.

– En pansements :  en cas de plaies rebelles, ainsi que pour les dermatoses inflammatoires et en particulier les lésions eczémateuses. Ce dernier traitement se faisant accompagné de la prise de 3 bouteilles d’hydroxydase par voie orale.

Bien sûr c’est un texte qui date, mais il prouve s’il en est que cette eau est avant tout thérapeutique et venait à bout de bien des maux et séquelles de la grande guerre.

Vous l’avez compris Hydroxydase est une eau tout à fait « atypique » Toutes les eaux minérales de table ne possèdent plus l’aspect vital et ionique des minéraux qu’on trouve à l’état naissant à 100m sous terre. C’est ce qui fait toute la différence !

Des applications multiples :

– Cure de Revitalisation :

Cette eau est très riche en minéraux et oligo-éléments, et surtout en Magnésium (243 mg/l) et Calcium, qui sont des minéraux essentiels à notre lutte contre le stress, la fatigue et la déminéralisation, (ostéoporose, déprime, etc…). De plus, ces minéraux sont hautement assimilables. A consommer de préférence au début des repas, par exemple le matin au petit déjeuner et le soir au diner, pour une meilleure assimilation.

– Cure de détoxication :

Elle détruit les toxines et augmente la diurèse et on élimine plus sur le plan rénal
Elle agit ainsi sur les surcharges métaboliques en luttant contre l’acide urique, l’urée, les triglycérides et le cholestérol (le cholestérol peut chuter de 2,97 à 2,20 grammes/litre.)… Et surtout, elle lutte contre les surcharges pondérales : c’est à dire contre les excès de poids, l’obésité, ou la cellulite.
Là encore, une étude a démontré qu’il était possible de perdre de un à quatre kilos au cours d’une cure de trois semaines.

– Anti-oxydante :

Grâce à son potentiel de réduction, elle lutte efficacement contre l’oxydation du corps et a une action anti-radicalaire. On peut affirmer qu’elle lutte contre le vieillissement.

-Autre aspect important :

Chaque flacon d’Hydroxydase contient en effet quarante huit milligrammes de magnésium ionisé, ce qui représente une concentration optimum, mais non excessive, facilement assimilable et parfaitement tolérée, dans le contexte d’une composition hydrominérale qui renforce les effets bénéfiques de cet élément. Les trois flacons-dose conseillés dans la cure type, apportent donc, en tout, cent quarante quatre milligrammes de magnésium par jour, ce qui, additionné à l’apport alimentaire, permet de réaliser une supplémentation tout à fait convenable que l’on ne peut que conseiller en cas de spasmophilie.

– Posologie :

Il existe cependant deux alternatives à cette cure type :

– la cure légère, à raison de deux flacons-dose par jour pendant vingt à trente jours.

– la cure d’entretien, à raison d’un flacon-dose par jour sans limitation de durée.

Mais attention, car cette eau perd une large partie de ses propriétés au contact de l’oxygène de l’air. En effet, en fixant l’oxygène, certains de ses éléments se transforment et floculent. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Hydroxydase est embouteillée à l’abri de l’air. Il est donc indispensable de consommer le flacon dans son intégralité, immédiatement après l’avoir débouché… mais toutefois sans précipitation excessive.

Autre précaution à prendre :

– afin de rester pleinement efficace, l’Hydroxydase peut être consommée à de nombreux moments de la journée, mais toujours en dehors des périodes digestives.
On choisira de boire un flacon :
– en se levant, pour réveiller les intestins paresseux sans les agresser.
– durant la journée, au bureau ou ailleurs, pour combattre le petit coup de pompe de la fin de matinée et ne pas céder au stress qu’occasionne une vie professionnelle trépidante.
– en rentrant chez soi, pour ne pas succomber à la fatigue après une journée bien remplie .

Au fait, j’oubliais, vous pouvez trouver l‘Hydroxydase dans votre magasin BIO et diététique favori.

Alors, bonne santé et bonne cure !

Acteur Nature
Serge Lupy

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 19 février 2014