Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Emile Noel : maître moulinier, précurseur de la Bio

imagesQuand Madame Calvet ouvrit son magasin de diététique à Saint Etienne en 1968, la seule référence qu’elle pouvait proposer dans ses rayons en matière d’huile, c’était la marque Provence Régime.
A cette époque, on ne trouvait pratiquement plus d’huilerie artisanale.
Donc, régulièrement, elle se rendait à Pont Saint Esprit en voiture pour faire sa provision d’huiles vierges pressées à froid et elle rencontrait le maître de ces lieux : Emile Noel.

Qui était Emile Noel ?

Ce Monsieur avait repris l’huilerie que son père avait crée en 1920 et il ne s’était surtout pas résigné à en faire une fabrique d’huiles industrielles comme cela se faisait à l’époque.
Toujours à la même époque, il trouva auprès des « hippies » qui venaient vivre près de chez lui, dans le Larzac, une grande ouverture pour les produits qu’il développait. Le retour aux bons produits naturels était annoncé.
Emile Noel, en ce domaine, était un authentique précurseur puisqu’en 1972 il proposa aux magasins de diététique les toutes premières huiles biologiques du marché.
En fait, à cette époque, il n’y avait aucune reconnaissance officielle des produits biologiques.
Emile Noel était un passionné de son métier et il fut à la pointe du combat pour apporter ce qui pouvait se faire de mieux dans le domaine de ce que l’on nomme actuellement les acides gras polyinsaturés.
J’ai personnellement connu Emile Noel et je l’ai rencontré chez lui dans son huilerie, et là il était intarissable :
« Je vends des huiles vierges c’est cela qu’il faut retenir et donc bien sûr qu’elles sont de première pression à froid

Maître moulinier à l’ancienne et précurseur de la Bio !

Emile Noel se méfiait des récupérations commerciales car, pour lui, c’était sa manière de travailler depuis 1956.
Pouvait-il y avoir un doute pour Emile Noel car le pressage des huiles devait se faire à l’ancienne de manière à respecter toute l’énergie que ses huiles pouvaient développer.
Mais ce n’était pas suffisant, il lui fallait connaitre les lieux de production et voir sur place. C’est ainsi qu’il se rendit au Burkina Faso pour demander aux agriculteurs qu’ils produisent du sésame biologique afin d’avoir une huile qui le soit.
Il n’hésitait pas à se rendre en Espagne, en Italie pour tisser de solides liens dans la filière de production d’olives biologiques.
On ne peut sûrement pas lui reprocher d’avoir « surfer » sur la mode du « bio » car, à l’époque, il la précédait largement ! Il fait partie de ces artisans de l’ombre qui ont mis en honneur la culture biologique à une époque où ce terme n’était pas pris au sérieux et où beaucoup affirmaient « qu’il fallait y croire »

Emile Noel nous a quitté tout simplement en 2011 à l’âge de 82 ans après avoir passé son existence à nous faire partager sa réelle passion pour les huiles de qualité biologique (pas de grande batterie) mais artisanales et traditionnelles.
D’ailleurs, la doctoresse Kousmine ne s’y était pas trompé : quand elle demandait à ses malades de faire une réforme alimentaire, elle désignait toujours en premier l’utilisation d’huiles de qualité qu’offrait en son temps Emile Noel.

Alors, encore merci à ce grand précurseur de la Bio.

Roland Reymondier
Ecrivain et détaillant à Saint-Etienne (42000).

——————————————————————————————————–

Pour en savoir plus sur les petits secrets des huiles : Emile Noel

 

Emile Noel créateur de l’huilerie Bio Emile Noel

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 18 février 2014