Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Des vaccins, on peut en parler en compagnie de Michel Georget…

Photo site infos-santes –  Avec l’obligation vaccinale faite sur 11 pathologies différentes, beaucoup de parents s’interrogent sur le bien fondé d’une telle pratique, qui est, pour certains, d’un autre temps. Qui, parmi les promoteurs des vaccins, par exemple, savent que le vaccin de la variole fut mis à l’écart car il donnait un

taux important d’encéphalites post-vaccinales gravissimes même si elles étaient rares, alors que l’on ne trouvait plus de variole en France ?

Michel Georget, professeur de biologie, a été confronté très tôt à de nombreux problèmes et maladies post vaccinales et a condensé ses réflexions dans deux ouvrages importants aux Editions Dangles.

Michel Georget est né il y a 84 ans en Touraine. Il est agrégé de l’université, professeur honoraire de biologie des classes préparatoires aux grandes écoles (écoles nationales vétérinaires, institut national agronomique…). Jusqu’en 1994, il a enseigné au lycée Descartes à Tours.

Depuis sa retraite, il travaille sur les vaccinations qui provoquent, dit-il, « des effets secondaires parfois plus graves que les maladies elles-mêmes ».

Il est l’auteur de deux ouvrages publiés en 2014 aux éditions Dangles : « Vaccinations. Les vérités indésirables » et « L’apport des vaccinations à la santé publique. La réalité derrière le mythe ».

 

« Je ne suis pas une victime des vaccins ni le mandataire d’une secte »,précise-t-il d’entrée. Il dit avoir été témoin de trois accidents consécutifs à la vaccination, d’où ses doutes. Depuis plus de 20 ans, il a fait des recherches dans les bibliothèques, à la faculté de médecine de Paris. « Je n’ai rien inventé mais analysé toutes les publications (800 références dans le premier livre, 300 dans le second. »

Selon lui, les vaccins n’auraient que peu d’efficacité, voire généreraient différents niveaux de risques (diabète juvénile, allergies, réponses immunitaires inadaptées…). Il dénonce les conditions de leur fabrication et de leur commercialisation, leur évaluation qu’il juge insuffisante, le calendrier vaccinal… En clair, il met en cause, dans leur ensemble, les vaccinations.

Ce débat de societé est brûlant et Michel Georget saura nous informer lors de son intervention prochaine au Salon AGIR POUR LA SANTE NATURELLE qui se tiendra du 1 au 3 juin 2018 au Centre Culturel des Congrès d’Aix-les-Bains – Riviera des Alpes. Ce salon traitera de tous les sujets nous aidant à rester jeunes: « Mieux vieillir ou rester jeune ? » Tous concernés...13 conférences pour cerner ce sujet passionnant

 

Cette vidéo pour faire connaissance avec le Professeur Michel Georget:

 

« Pour moi, la vaccination ne m’apporte rien. Compte tenu de ce que je sais, je ne ferai jamais vacciner contre quoi que ce soit ». C’est ce qu’il ne cesse de déclarer..

 

Acteur-Nature

 

NB: MICHEL GEORGET après avoir travaillé dans l’enseignement (physiologie, biologie), profite de sa retraite pour concrétiser le projet qui lui tenait le plus à coeur : écrire un livre aussi exhaustif et objectif que possible sur un sujet très sensible qu’il maîtrise parfaitement : les vaccinations ; livre qu’il dédie au médecin de famille qui, il y a plus de 30 ans, l’avait amené à réfléchir aux problèmes qu’elles posent.

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 30 janvier 2018