Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Attention aux tiques !

P1030255 (800x600)Si vous vivez à la campagne où si vous allez vous y promener, en particulier en sous-bois, si vous êtes un adepte de la cueillette des champignons, si vous êtes chasseur ou pêcheur, prenez-garde aux tiques, surtout en ce moment, car ils prolifèrent au printemps.

Oui, il faut vraiment faire attention aux tiques, aussi bien pour nous, les hommes, que pour nos animaux domestiques. La tique est un acarien parasite infectieux, sorte de minuscule « vampire » qui s’accroche à la racine des cheveux ou à une zone glabre de la peau. Ainsi, au retour d’une promenade dans la nature, inspectez bien votre chevelure et l’ensemble de votre corps non recouvert par un vêtement pendant cette balade.

Car le risque est réel : au mieux, le Richettsia conorii provoquant une infection nommée fièvre boutonneuse méditerranéenne, au pire, le Borrelia burgdoferi, qui provoque la borréliose, encore appelée « Maladie de Lyme » pouvant avoir de graves complications. 

Dans le premier cas, après une période d’incubation d’une semaine, des boutons apparaissent dans la zone piquée, et à l’endroit de la morsure se développe une tâche noire. On a les yeux injectés de sang : c’est un signe clinique qui ne trompe pas. Les autres effets sont des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, une poussée de fièvre. Il faut consulter un médecin qui prescrit un antibiotique.

Dans le second cas, si la tique est de l’espèce Borrelia burgdoferi, elle provoque la maladie de Lyme ainsi nommée car elle a été identifiée pour la première fois dans le Comté de Lyme, au Connecticut (USA). La bactérie pénètre dans l’organisme au niveau de la morsure de la tique puis migre dans le système lymphatique vers d’autres sites de l’organisme. Les symptômes et l’évolution de la borréliose sont très spectaculaires, manifestations d’une immunodépression se caractérisant par de multiples symptômes :

– Grande fatigue générale avec des maux de tête en forme de cercle autour du crâne.

– Gonflement des ganglions lymphatiques, en particulier au cou et à l’aine.

– Eruptions cutanées sous plusieurs formes, papules, squames et autres.

– Violentes douleurs articulaires handicapantes, limitant la mobilité.

– Violentes douleurs musculaires nocturnes, avec crampes et décharges électriques.

– Sensation de brûlure cutanée, d’engourdissement, de fourmillements.

– Frissons et transpiration abondante à prédominance nocturne affectant le sommeil.

– Palpitations cardiaques avec des troubles du rythme évoquant la tachycardie.

– Troubles oculaires avec sensation de brûlure et d’avoir un corps étranger dans l’œil.

– Troubles de l’audition, acouphènes, vertiges, perte d’équilibre.

– Troubles cognitifs, perte de mémoire, difficulté d’élocution (on cherche ses mots).

Les manifestations de la borréliose durent plusieurs mois, avec de fréquents épisodes de résurgence pendant plusieurs années. Or les tiques ne transmettent leur agent infectieux seulement au bout de quelques heures. Voilà pourquoi il faut impérativement enlever une tique dès qu’on la voit. Pour retirer une tique :

– L’endormir au préalable, avec un tampon d’ouate imbibé d’éther.

– Attendre 5 minutes environ.

– Quand l’éther a fait son œuvre, retirer la tique avec une pince à épiler.

– Il faut bien veiller à ne pas laisser les crochets de la tique sous la peau.

– Ensuite, désinfecter à l’endroit de la morsure.

En cas de borréliose, le traitement « classique » repose sur des antibiotiques, mais nous savons combien l’antibiorésistance est un problème majeur de santé publique.

Personnellement, je préconise une aromathérapie de longue durée fondée sur les huiles essentielles de girofle, cannelle, niaouli et origan. D’une façon générale, je conseille vivement de consulter un naturopathe en cas de maladie de Lyme, qui vous prescrira un protocole adapté à votre cas personnel (selon l’évolution de la pathologie).

Jean-Luc Darrigol

Ecrivain/ Editions Dangles

 

Pour en savoir plus :

Vidéo You Tube :

Sur ce site : www.orpha.net

dur ! dur !  de se soigner autrement en France : article rue89 Strasbourg

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 22 avril 2013